Actualité > Focus sur...

Focus sur...

[ 8 février 2018 ] Imprimer

HandiLex : le soutien juridique aux personnes victimes de handicap

L’association loi 1901 HandiLex a pour mission de « soulager les personnes victimes de handicap de la gestion administrative et juridique de leur accident pour qu’elles puissent se reconstruire en toute tranquillité ». Son président, Jean-Armand Megglé, ancien avocat au Barreau de Paris (de 2010 à 2017) a bien voulu répondre à nos questions.

Sur quel constat se fonde l’association HandiLex ?

En 2012, j’ai eu un accident de moto en rentrant de mon cabinet. J’ai frôlé la tétraplégie. J’ai eu de la chance, beaucoup de chance. C’est à ce moment que j’ai vraiment commencé à m’intéresser aux questions juridiques et administratives liées au handicap. D’abord de manière purement égoïste, je le reconnais tout à fait ! 

En posant des questions à mes confrères et consœurs avocats, à mes compagnons de rééducation, aux différents acteurs, professionnels ou non, que je croisais pendant cette période, tous faisaient et font le même constat : faire valoir ses droits relève du parcours du combattant. La plupart des personnes se perdent dans un système administrativo-juridique extrêmement complexe et renoncent par manque d’énergie, de connaissance, d’argent, de relations dans les milieux juridiques…

La gestion des conséquences administratives et juridiques du handicap constitue aujourd’hui une véritable double peine pour la personne souffrant de handicap comme pour ses proches. Pour la plupart des personnes en situation de handicap, le fait d’avoir des droits n’a aucun sens puisqu’elles ne peuvent ni ne savent comment les exercer.

De ce constat, nous nous sommes posé une question : comment faire en sorte que les personnes en situation de handicap puissent, réellement, exercer et faire respecter leurs droits ?

C’est pour répondre à cette question que nous avons créé HandiLex et c’est cette conception « médicale » du droit qui nous guide.

Quels sont ses objectifs ?

Notre objectif est triple : faciliter l’accès au droit des personnes victimes de handicap et leurs proches, favoriser la prise en charge des difficultés liées au handicap et promouvoir le dialogue et l’échange sur toutes les questions liées au handicap.

HandiLex propose deux moyens complémentaires pour essayer de les atteindre.

D’abord, nous avons mis en place depuis le 1er février 2017 un réseau réunissant déjà plusieurs dizaines de personnes de tous horizons : avocats, professionnels de santé, architectes, entrepreneurs de travaux, experts RH handicap, coach en reconversion professionnelle, associations de patients… pour découvrir les difficultés et les besoins réels de chacun comme les solutions mises en place pour y remédier, pour créer des synergies et permettre de créer tous ensemble des solutions pratiques aux difficultés rencontrées par les personnes victimes de handicap.

Encore une fois, dans cette conception médicale du droit, plaider ne sert à rien si la décision — contentieuse ou non — obtenue ne peut être réellement mise en œuvre ou ne correspond pas aux besoins réels de la personne.

HandiLex se veut pragmatique et non dogmatique, au service des personnes.

Le réseau HandiLex ouvert d’abord à Paris — et j’en profite pour remercier le Barreau de Paris qui nous soutient depuis le début dans notre initiative — s’étend en Ile-de-France en 2018. À terme, nous souhaitons nous étendre dans toute la France. 

Le second moyen est l’agence HandiLex qui est officiellement lancée depuis le mois de janvier 2018.

Qu’est-ce que l’agence HandiLex ?

L’agence est un service de secrétariat mis à la disposition des personnes en situation de handicap et de leurs proches pour les accompagner et les soulager de la gestion administrative et juridique de leur accident. L’agence est conçue pour être un guichet unique par lequel les personnes en situation de handicap pourront avoir accès à tous les professionnels du droit et tous les acteurs institutionnels nécessaires à leur retour vers une autonomie maximum.

La défense des droits de la personne, pour être efficace et utile, doit s’inscrire dans un cadre général, cohérent et coordonné. Les démarches administratives faites pour elle doivent s’inscrire dans ce cadre. C’est pour cela que chaque usager de l’agence est mis immédiatement en contact avec un avocat (l’avocat référent) pour faire un premier bilan de sa situation et déterminer, au plus juste, ses besoins juridiques.

Au titre des missions de l’agence : mise en relation avec un avocat référent ; coordination et organisation des actions avec l’avocat référent ; prise de rendez-vous avec les tiers et suivi ; assistance et conseil à la constitution des dossiers ; envoi des demandes (MDPH, CAF…) ; suivi des actions, des besoins, de l’agenda, des délais, des dépenses…

L’agence HandiLex n’a pas pour mission de se substituer aux professionnels, aux associations de patients, aux acteurs institutionnels, au contraire, elle a pour mission de leur donner une visibilité qui souvent leur fait défaut, et donc de permettre aux personnes en situation de handicap d’y avoir accès !

Le questionnaire de Désiré Dalloz

Quel est votre meilleur souvenir d’étudiant ? Ou le pire ?

Mon pire souvenir est devenu l’un de mes meilleurs ! C’est un examen de finances locales en 2e année. Notre professeur, certainement agacé par l’absentéisme à son cours qui se déroulait le samedi matin de 8h00 à 10 h00, nous avait posé comme sujet de partiel : « Emmanuelle Béart et les finances locales », sujet auquel il était impossible de répondre si l’on n’avait pas assisté au cours. Bien évidemment, je ne faisais pas partie de cette catégorie. 

J’ai bien tenté, en désespoir de cause, d’argumenter sur un projet de modification du mode de calcul des impôts locaux sur la base des formes de l’actrice, pour rendre plus attractif au contribuable masculin le régime fiscal…ce qui m’a valu la magnifique note de 2/20 ! 

Quel est votre héros de fiction préféré ?

Perceval dans Kaamelott parce que « Sire, on en a gros ».

Quel est votre droit de l’homme préféré ?

La présomption d’innocence ! 

 

Auteur :M. B. C.

Autres Focus sur...


  • Rédaction

    Rédacteur en chef :
    Denis Mazeaud

    Rédactrice en chef adjointe : Christelle de Gaudemont

    Chefs de rubriques :

    Le Billet : 
    Mathias Latina, Denis Mazeaud, Mustapha Mekki, Frédéric Rolin

    Droit privé : 
    Sabrina Lavric, Benoit Geniaut, Maëlle Harscouët de Keravel, Merryl Hervieu, Caroline Lacroix

    Droit public : 
    Vincent Bouhier, Christelle de Gaudemont

    Focus sur ... : 
    Marina Brillié-Champaux, Anaïs Coignac

    Illustrations : utilisation de la banque d'images Adobe Stock.